idneuf

Blog collaboratif du M2 DSI de l'IUFM d'Aquitaine

Mémoire d’un mémoire


Quelques mois se sont écoulés, et nous avons décidé de faire un petit flashback sur notre expérience d’une épreuve redoutée par tous les étudiants de master : la réalisation d’un mémoire.

Nous avons trouvé intéressant  de modéliser cet exercice sous forme de mindmap :

Cette carte est à envisager comme une sorte de « mode d’emploi » d’un  mémoire. Elle répertorie les différentes étapes de sa constitution, depuis le choix du sujet jusqu’à la soutenance.

Dans notre cas, il s’agissait de réaliser  un mémoire mi-recherche, mi-professionnel dans le cadre de notre Master  enseignement spécialité « Documentation et système d’information ».

En  guise de complément à cette carte, nous allons vous livrer quelques  impressions et souvenirs sur ce que nous avons vécu durant son élaboration.

Obstacles rencontrés et conseils

La gestion du temps est la principale difficulté lors de  l’écriture du mémoire. Notamment au moment de trouver les structures  dans lesquelles effectuer les entretiens (si besoin est). Il faut penser à les organiser en prenant en compte le fait que l’accord du responsable de la structure est obligatoire, mais aussi celui des personnes interrogées.

Le bon déroulement de l’entretien dépend du travail effectué au préalable sur le questionnaire. Il est nécessaire d’avoir identifié clairement vos besoins par rapport au sujet.

Une des difficultés ressenties au cours de l’entretien est de savoir se positionner face aux professionnels interrogés, mais également de ne pas perdre le fil du questionnaire tout au long de la conversation. Il faut savoir rebondir sur les réponses données par «  l’interviewé » et pouvoir se recentrer sur les questions établies au départ. Il est nécessaire de faire abstraction du bruit, du passage et des interruptions qui peuvent vous distraire.

Se munir d’un enregistreur vocal est vivement conseillé. Ne pas faire ses transcriptions au dernier moment est recommandé : en effet, il faut compter environ trois fois la durée de l’entretien.

 Bilan global de nos impressions

– Chaque mémoire est unique et il raconte une histoire : celle de la rencontre entre vous et un sujet de recherche. C’est donc un exercice dans lequel s’inscrit une part de subjectivité, de sensibilité, bref de vous.

– La rédaction d’un mémoire n’est jamais un long fleuve tranquille ! Les modifications, déviations et autres métamorphoses de votre sujet, tel que vous l’aviez envisagé au départ, font partie du jeu.

– Vous ne saurez pas absolument tout sur votre sujet à la fin de votre mémoire. Mais vous apporterez un éclairage particulier et original sur celui-ci.

– Vous aurez parfois l’impression d’être « en retard » ou « à la ramasse ». Il faut positiver !

Étapes clés

Le choix d’une problématique est un moment à la fois crucial et difficile : de celle-ci dépend  toutes les recherches, toute la rédaction, tout le mémoire en gros ! Bien réfléchir au sujet est primordial. Il ne faut pas s’attaquer à un sujet insurmontable, dont vous garderez un mauvais souvenir. Assurez-vous qu’au bout d’un an ou deux, le sujet ne vous aura pas totalement broyés…

-Septembre/décembre : Réussir à équilibrer travail de recherche (lectures) et investigation dans le monde professionnel sans que cela devienne un parcours d’obstacle. Trois, deux, un, partez !

– Janvier/Février : Entretiens, questionnaire, entretiens, questionnaire, que faire ? Il devient urgent de décider quelle sera la méthode d’enquête. Élémentaire, mon cher Watson.

-Février/Mars/Avril : Avec le début de la rédaction vient la fameuse question : comment commencer ? Recherche de l’inspiration, début des entretiens, procrastination…

-Mai/Juin : Le compte à rebours est en route, parés à la rédaction ! C’est bientôt la fin du temps réglementaire, le stress monte lors des retouches  finales, des ajouts de transitions, de la mise en page … Respecter les doses prescrites.

– La soutenance (parfois appelée « l’abattoir ») est l’objectif ultime de l’exercice. Ne la jugez pas trop vite, elle pourrait bien mieux se passer que ce que vous envisagez. A préparer soigneusement, agiter, servir frais.

Souvenirs …

Certains lieux resteront associés dans nos esprits à la réalisation du mémoire. Dans notre cas, c’est un parc, une machine à café, une bibliothèque … Ce sont aussi les heures passées chez nous, devant la télévision ou l’ordinateur à essayer de trouver l’inspiration : les séries TV qui défilent, les vidéos Youtube envoyées par des amis ou encore le chat qui ronronne à côté.

Et vous, quels sont vos souvenirs du mémoire ?

Nous espérons que cet article permettra, à ceux qui se lancent dans l’écriture d’un mémoire, de trouver quelques conseils. Bon courage à  tous!

@idril3 @docdryade @ajuzan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :