idneuf

Blog collaboratif du M2 DSI de l'IUFM d'Aquitaine

Archives Mensuelles: mai 2012

Des images au CDI !

Du 19 au 24 mars 2012 avait lieu pour la vingt-troisième fois la Semaine de la presse et des médias dans l’école, organisée par le Centre de Liaison de l’Enseignement et des Médias d’Information, dont le thème était « Des images pour informer ».

23ème Semaine de la presse et des médias dans l'école

En effet, notre société se définit comme une société de l’information où les médias, notamment la télévision et Internet, sont omniprésents et diffusent une multitude d’images. Les images dont la mission est d’informer l’usager se distinguent des images publicitaires et des images faites pour divertir. En ce qui concerne la presse écrite, de nombreuses photographies et de nombreux dessins mobilisent l’attention du lecteur. Mais d’autres images illustrent sans informer.

Comment le professeur documentaliste peut-il enseigner l’importance des images d’information à la télévision et dans la presse écrite ?

A l’occasion de cette semaine de la presse et des médias, le professeur documentaliste de l’établissement m’a délégué la fonction de sa profession durant ma période de stage. En partenariat avec le professeur d’histoire, nous avons organisé une séquence pédagogique en lien avec le thème de la Semaine de la presse et des médias dans l’école. Au sein du Centre de Documentation et d’Information du collège, nous avons fait étudier à une classe entière d’élèves de quatrième le fonctionnement de l’information télévisée et des images dans la presse, en lien disciplinaire avec l’éducation civique. Au préalable, nous avons enregistré de brèves séquences de journaux télévisés. Nous nous sommes servis du vidéoprojecteur du CDI pour diffuser nos extraits parce que ce type de matériel favorise la transmission collective de l’image, contrairement au téléviseur de l’établissement dont l’écran est trop petit pour un visionnage efficace des extraits avec une classe entière d’élèves.

Les objectifs de la séquence :

Objectifs en éducation civique :

  • Au niveau des images télévisuelles :

–          Définir ce qu’est l’information à la télévision en particulier le flot d’informations, appréhender le choc des images.

–          Savoir effectuer l’analyse générale d’un journal télévisé.

–          Savoir se repérer dans un journal télévisé.

  • Au niveau des images d’information dans la presse écrite :

– Savoir identifier les genres d’images utilisés dans la presse écrite et leur rôle dans la rubrique.

Objectifs info-documentaires :

–          Savoir respecter des consignes.

–          Etre critique face à l’information.

–          Sélectionner les images informatives.

–          Développer sa persévérance.

–          Avoir conscience de la nécessité de s’impliquer, de rechercher des occasions d’apprendre.

–          Savoir citer ses sources d’information et identifier l’origine d’une image.

Le déroulement de la séquence :

Il s’agit d’une séquence de cinq heures, programmée du mercredi 21 mars au vendredi 23 mars 2012, exposée en classe entière, avec pour intervenants le professeur d’histoire et le professeur documentaliste du collège.

Heure 1 : Mercredi 21 mars de 10 heures à 11 heures :

L’introduction a été faite par le professeur d’histoire parce que la séquence s’inscrit dans le cadre de l’éducation civique. L’une des grandes notions du programme de quatrième dans cette matière, la liberté, a pu être abordée par rapport aux lois sur la liberté de la presse, depuis 1881, et par rapport au fait que depuis 1982 il n’y a plus de monopole d’Etat sur la radio et la télévision.

Modalité : cours magistral.

Ensuite, c’est le professeur documentaliste qui s’est chargé d’exposer les différentes images dans la presse écrite : les images d’information mais aussi les images illustratives, les images prétexte, les dessins de presse, les caricatures…

Modalité : cours dialogué.

Heure 2 : Mercredi 21 mars de 11 heures à 12 heures :

Nous avons montré à la classe une séquence d’un journal télévisé dans le but de définir la spécificité de l’information télévisée.

Ensuite, nous avons distribué aux élèves des journaux, des quotidiens nationaux, régionaux et départementaux. Par groupe de deux ou trois, ils ont découpé toutes les images présentes dans le journal en notant au fur et à mesure leurs sources d’information sur le tableau bibliographique que nous leur avons distribué. Pour prendre conscience de la variété des images publiées et de leurs rôles, la plupart des élèves ont établi au brouillon plusieurs classements selon les types d’images, leurs tailles, les sujets, les couleurs…

Heure 3 et 4 : Jeudi 22 mars de 10 heures à 12 heures : Exercice :

Les élèves se sont mis par groupe de deux ou trois et ont répondu au questionnaire suivant :

Fiche élève :

NOM :                                                                                                          Prénom :

Classe :

L’information télévisée :

Analyse des images télévisuelles :

Que montrent les images de l’événement lui-même ?

…………………………………………………………………………………………………….

Qu’est-ce qu’on ne voit pas de cet événement ? Pourquoi ?

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

Qui a tourné les images ? A quel moment par rapport à l’événement ?

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

Qui a fait le choix des images montrées ?

……………………………………………………………………………………………………

Quelles sont les images autres que celles de l’événement lui-même ?

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Certaines images créent-elles une émotion particulière ?

……………………………………………………………………………………………………

Les sources de l’information sont-elles mentionnées ? Quand ? Sous quelle forme ?

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

 

Analyse du présentateur :

A quel moment le présentateur intervient-il ?

…………………………………………………………………………………………………

Dans quel décor apparaît-il ?

……………………………………………………………………………………………………

Les commentaires sont-ils tous du présentateur ?

……………………………………………………………………………………………………

Qu’apportent-ils de plus que les images ?

…………………………………………………………………………………………………

Les images d’information dans la presse écrite :

Choisissez deux ou trois images maximum parmi celles que vous avez découpées dans les journaux qu’on vous a distribués.

Quel est le type d’image présenté ici (photographies, schémas, dessins, BD…) ?

Image 1 :…………………………………………………………………………………………

Image 2 :…………………………………………………………………………………………

Image 3 : …………………………………………………………………………………………

Y-a-t-il davantage d’images publicitaires ou d’images d’information dans ce journal ?

…………………………………………………………………………………………………

Quelle information l’image apporte-t-elle ?

Image 1 :…………………………………………………………………………………………

Image 2 :…………………………………………………………………………………………

Image 3 : …………………………………………………………………………………………

Est-elle descriptive d’une situation ? Symbolique ? Ou publicitaire ?

Image 1 :…………………………………………………………………………………………

Image 2 :…………………………………………………………………………………………

Image 3 : …………………………………………………………………………………………

L’image crée-t-elle de l’émotion ?

Image 1 :…………………………………………………………………………………………

Image 2 :…………………………………………………………………………………………

Image 3 : …………………………………………………………………………………………

L’image est-elle complémentaire du texte ?

Image 1 :…………………………………………………………………………………………

Image 2 :…………………………………………………………………………………………

Image 3 : …………………………………………………………………………………………

L’image est-elle une simple illustration dans la page ?

Image 1 :…………………………………………………………………………………………

Image 2 :…………………………………………………………………………………………

Image 3 : …………………………………………………………………………………………

Bibliographie : je cite mes sources d’information

Pour la presse écrite : Relever les titres des différents journaux, leur périodicité, les dates de parution des articles.

Sources des articles de presse :

Auteur Titre de l’article Titre du journal Date de parution Pagination de l’article Rubrique où se trouve l’image Crédit photo (si existant)

A la fin de la quatrième heure, le professeur d’histoire et moi avons ramassé les questionnaires des élèves.

Heure 5 : le vendredi 23 mars 2012 de 10 heures à 11 heures : Correction du questionnaire par les professeurs d’histoire et de documentation puis bilan sur l’activité : d’une manière générale, ce sont les images fortes, qui font appel à la sensibilité, qu’on retient.

 

L’évaluation de la séquence :

Il s’agit d’une évaluation sommative finale sur le questionnaire rendu par les élèves : le professeur d’histoire a évalué ce questionnaire tandis que j’ai corrigé les bibliographies des élèves qui, au niveau quatrième, ont encore du mal à citer leurs sources d’informations. Une fois les notes établies, nous avons rendu les questionnaires corrigés aux élèves.

Bibliographie et sitographie :

◊ CLEMI de l’académie de Bordeaux, Parcours médias au collège : approches disciplinaires et transdisciplinaires, Bordeaux, Centre régional de documentation pédagogique d’Aquitaine, 2003, 167 p.

◊ Le site du CLEMI, opérateur de l’éducation aux médias :

● Le Centre de Liaison de l’Enseignement et des Médias d’Information, [consulté le 29/10/2012], Semaine de la Presse et des médias dans l’école, site du CLEMI, adresse URL : http://www.clemi.org/fr/spme/medias.

● Le Centre de Liaison de l’Enseignement et des Médias d’Information, [consulté le 27/11/2012], Ressources pour la classe, site du CLEMI, adresse URL : http://www.clemi.org/fr/centre-de-documentation/infodoc/.

◊ Source de l’image  :

La 23ème Semaine de la presse et des médias dans l’école, dessin de Vincent Caut, [consulté le 27/05/2012], mise en ligne en octobre 2011, adresse URL : http://www.weka.fr/actualite/education-thematique_7847/23eme-semaine-de-la-presse-et-des-medias-dans-l-ecole-article_66411/.

Publicités

L’iPad pour les études : quels usages ?

On parle beaucoup de mettre des tablettes dans les écoles pour l’apprentissage de la lecture ou encore dans les collèges, mais on parle très peu de l’utilité d’une tablette pour les études supérieures. Avant d’acheter une tablette, justement j’ai cherché divers articles qui pourraient me renseigner à ce propos et ma recherche fut brève, le nombre d’articles étant assez limité. On trouve surtout des forums qui n’aident pas toujours à se faire une idée. J’ai cependant trouvé quelques articles qui ont aiguillé mon choix.

Alors pour ceux qui, comme moi, se sont posé la question, voici un retour d’expérience de l’usage d’une tablette en cours.

Parmi toutes les tablettes existantes sur le marché, j’ai choisi l’Ipad, certes pas pour son prix mais plus pour sa prise en main très rapide, sa simplicité d’utilisation, sont côté à la fois professionnel et multimédia, les millions d’applications proposées, sa taille, son autonomie… Le choix de cet outils fut totalement subjectif, c’est à vous de choisir la tablette qui vous correspond le mieux.

Aujourd’hui nous sommes devenus hyper-connectés, que ce soit avec nos ordinateurs, avec nos smartphones et maintenant avec nos tablettes. Nombreux sont les étudiants qui prennent leur cours sur ordinateurs, alors pourquoi pas sur une tablette ?

Bien que l’Ipad ne remplacera pas l’ordinateur, du moins pas pour l’instant, il peut être utilisé comme tel de par ses différentes applications. Peut importe le domaine étudié l’Ipad offre de nombreuses possibilités comme la prise de notes, la réalisation de diaporamas, tableaux, graphique, la veille, lecture numérique… De nombreuses applications orientées métiers se développent de plus en plus rendant les capacités de l’Ipad impressionnantes.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire l’Ipad n’est pas seulement un gadget c’est aussi un très bon outil de travail. Personnellement  je l’utilise pour la prise de notes lors de cours et la veille… Les applications installées sont à 90 % gratuites, les 10% restant oscillent entre 0,79€ et 7,99€, ce qui reste raisonnable.

L’échange et le stockage de documents se fait dans les nuages.

Le cloud computing est devenu un atout majeur pour qui veut accéder à ses documents depuis n’importe quel outil informatique. Icloud (application intégrée) permet d’échanger documents, musiques, images… d’applications compatibles, et Dropbox  pour tout formats ou applications non compatibles avec Icloud.

La prise de notes en cours  se fait grâce à « Pages« 

Application de la suite bureautique d’Apple Iwork. Elle est payante 7,99€ mais offre de nombreuses fonctionnalités que l’on peut retrouver sur un traitement de texte basique (modèles, mise en page, mise en forme, insertion de graphiques, tableaux, choix de polices d’écriture…).

La lecture de documents numériques se fait sur l’Ipad

L’Ipad offre un meilleur confort de lecture comparé à un ordinateur. La lecture de documents numériques peut se faire soit via  iBooks (PDF, ePub) soit via Adobe Reader (PDF seulement).

Un outil efficace pour faire de la veille

Pour ce qui est de la veille, ‘utilise pratiquement plus que l’Ipad, diverses applications peuvent être utilisées en parallèles :

  • Feedly, mieux conçue que l’extension de Firefox, elle permet une synchronisation avec Google Reader et le partage sur Twitter, Facebook ainsi que par mail. La lecture des flux y est vraiment agréable.
  • Twitter, très simple d’utilisation, fluide et plus intuitif que la version web.
  • Mail, outil de messagerie pour consulter les alertes e-mail ou les newsletters.
  • Safari, navigateur internet pour consulter les sites ne possédant pas encore d’applications (Scoop.it n’a seulement qu’une application Iphone, Netvibes…) et la recherche d’information.
  • Applications de sites d’information (20minutes, Le Monde…)

Ce n’est ici qu’un bref aperçu de ce dont est capable l’Ipad, il peut être utilisé dans bien des domaines (médecine, bibliothèques commerce dans l’enseignement,…).

Vous trouverez de nombreuses informations et bons plans autour de l’Ipad sur le site de Vipad.

@HlneG

Médiathèque et expositions d’art : deux mondes si différents ?

L’exemple de la médiathèque de Lormont

La ville de Lormont a récemment créé un pôle culturel autour d’un gymnase déjà existant en intégrant une médiathèque et une salle d’exposition. Lors de notre visite, le choix cette salle dédiée spécifiquement à l’exposition d’œuvre d’art nous a interpellé. Nous avons donc choisi d’interroger le directeur adjoint et le régisseur de la salle sur ce sujet afin de mieux comprendre les relations qui unissent les deux lieux.

Nous laissons la parole aux professionnels.

Interview de Joann Brun bibliothécaire, directeur adjoint  et responsable du secteur image et son de la médiathèque (@biblioroots):

Interview de François Robert responsable du centre d’art et gérant de la salle d’exposition :

Un lien de réciprocité existe entre ces deux lieux.  Le visiteur de l’exposition peut devenir acteur de son propre parcours en profitant des ressources disponibles dans la médiathèque et le lecteur peut s’évader par le biais des expositions qui lui sont proposées. De plus, pour ces structures la médiation est omniprésente et se retrouve dans :

– l’accompagnement par un personnel qualifié

– la présence de ressources documentaires

– l’espace comme ouverture à l’art

Si vous habitez la CUB, n’hésitez pas à allez visiter la prochaine expo sur le graffiti. Faites un détour par la médiathèque, des actions culturelles autour de ce thème vous seront proposées.

@marieleco@DocDryade@Idril3

%d blogueurs aiment cette page :